Au nom d'une passion

Je vous invite à lire Au nom d'une passion, 13 récits de vie traversés par la flamme de l'Esprit au carrefour des Écritures. Tendre et dynamique!
Gaby

Disponible à la Grande Bibliothèque. Disponible aussi pour achat en ligne (ex: amazon.com, etc.).

Note de l'éditeur:

Paul de Tarse ou Mère Teresa, Marie-Madeleine ou John Henry Newman, dans le cœur des apôtres de la primitive Église ou dans celui des évangélisateurs du IIIe millénaire, quelle rencontre, quelle puissance mystérieuse les fait s’élancer, aujourd’hui comme hier, pour délivrer la Bonne Nouvelle jusqu’au don de leur vie?

Non sans audace, cet ouvrage s’empare de la question, et au fil des chapitres, laisse des figures évangélisatrices, célèbres ou non, y répondre, à travers leurs écrits ou les témoignages de leurs proches.
Au-delà de la singularité et de la diversité des temps, des lieux, des états de vie ou des écoles spirituelles, ces pages permettent de rencontrer des existences traversées par une vie d’intimité avec le Christ et unifiées par elle. Affleure peu à peu une étonnante et paradoxale unité dynamique, véritable signature de la vocation chrétienne comme appel conjoint à la sainteté et à la mission. 
Ainsi, cet essai atypique est à la fois un livre de découvertes spirituelles et historiques,  de méditation théologique et de réflexion pastorale. À l’évidence, le témoignage des saints confirme que, dès la source, l’évangélisation est spirituelle ou ne sera pas.

 

Extrait choisi du livre Au nom d'une passion, par Thérèse Nadeau-Lacour :

 Marie-Madeleine

Marie-Madeleine

En deux versets, le génie de Marc l'évangéliste rassemble toute la vie d'une femme, son chemin de sainteté, et ce qui désormais est devenu sa seule raison d'être: 

"Ressuscité le matin du premier jour de la semaine, Jésus apparut d'abord à Marie de Magdala, dont il avait chassé sept démons. Celle-ci partit l'annoncer à ceux qui avaient été avec lui et qui étaient dans le deuil et les pleurs." (Mc 16, 9-10)

Entre ces deux versets de Marc, l'Évangile selon Jean glisse l'histoire de cette Rencontre; il apprend comment, sur une parole du Ressuscité, Marie de Magdala devient l'avant-garde des porteurs de la Bonne Nouvelle, dont le portrait est ainsi esquissé en son élan et sa passion.

"Ève est devenue apôtre, apôtre des apôtres", selon le mot d'Hippolyte de Rome, que la tradition rendra célèbre!

Impossible dès lors de ne pas convoquer ici Marie-Madeleine, en un singulier exergue.

Mais, impossible aussi d'en parler selon l'ordre du simple discours! Seuls le peintre ou le poète peuvent tenter d'approcher la genèse intime de ce premier acte évangélisateur, dans la lumière vibrante du matin de Pâques.

 

Google+
Fr
En