Troisième dimanche de l'Avent

Puis Iossef se souvient avec crainte de Sara, fille de Re‘ouél, accusée d’être la cause de la mort de ses prétendants alors que c’était IHVH-Adonaï qui la préservait pour le jour où Tobiah deviendrait son époux.

    - Suis-je, moi, Iossef, l’Elem que tu as choisi pour Mariam, comme Tobiah l’était pour Sara?

La nuit se fait plus profonde et froide, mais Iossef ne tremble pas. Il se tient là, calme et silencieux, abandonné comme l’argile entre les mains du potier. Les créatures nocturnes elles-mêmes semblent se taire, comme en attente.

Enfin, le cœur à nu, Iossef achève sa prière à haute voix :

    - Me voici devant toi, YHVH-Adonaï. Éveille en moi l’esprit saint.

Google+
Fr
En