L'Avent : Jour 18

17 décembre.jpg

Iossef ouvre les yeux. Il se redresse aussitôt dans la position où il s’est assoupi, adossé au tronc d’un olivier. Puis il se lève, il se hâte! Quittant père et mère, il va rejoindre son épouse pour s’attacher à elle et être le père de Ieschoua, sauveur de son peuple.

Le voici qui frappe à la porte, au petit matin, le coeur réjoui, l’âme jubilante: « Ouvre-moi, ma soeur, mon amie, ma colombe, ma parfaite ! Car ma tête est couverte de rosée, mes boucles, des gouttes de la nuit. »

Mariam ouvre. Un sourire fleurit sur ses lèvres quand elle l’aperçoit.

    - Entre, Iossef, dit-elle simplement.

Au moment de franchir le seuil, Iossef se souvient de la parole adressée à son ancêtre David : «IHVH-Adonaï te bâtira lui-même une maison». Jusqu’ici, jusqu’à cette heure, il a vécu comme en exil et sous la tente, tourné vers l’accomplissement de cette promesse. Ici et à cette Heure, il comprend. La maison de David, la maison que IHVH-Adonaï lui a préparée, c’est la maison de Mariam.

    - Schalôm ! Paix à cette maison !

Puis Iossef suit Mariam portant Ieschoua, à l’intérieur.

Google+
Fr
En