L'Avent : Jour 7

Au jardin, déchu, Adam a reçu sa condamnation. À la femme Yahvé-Élohim a dit: «Tu porteras ton désir sur ton homme et lui dominera sur toi!» (Gn 3, 16).

Or Mariam ne porte pas son désir sur Iosseph et lui ne domine pas sur elle.

Je suis à mon bien-aimé,
et mon bien-aimé est à moi ! (Ct 7, 11)

Mais nous ne nous appartenons pas, pense Mariam. Nous appartenons à Yahvé-Élohim!

Comme dans le Chant des chants, la clé du désir est au commencement quand Élohim créa l’humanité, homme et femme:

Je suis à mon bien-aimé,
et vers moi se porte son désir. (Ct 7, 11)

Le désir de Iosseph, son bien-aimé, c’est Yahvé. Il ne veut que servir Yahvé et le servir en elle, son amie.

Il ne veut pas la connaître. Mariam le sait. Elle sait que Iosseph a fait sienne cette autre parole du Chant des chants:

Elle est un jardin bien clos,
ma soeur, ô fiancée ;
un jardin bien clos,
une source scellée. (Ct 4, 12)

Et elle, la fiancée, ne porte pas son désir sur son promis.

Google+
Fr
En