....2017: année centenaire des apparitions..2017: centennial of the apparitions....

....

LE Jeudi 13 octobre 2016 est donc l'occasion d'ouvrir cette année de festivités et de rendre viveS à notre mémoire toutes les grâces qui sont rattachées À ces apparitions. Périfmédia se propose de prendre part aux festivités et d'animer la réflexion, particulièrement en scrutant d'un peu plus près les enjeux de la présence de Joseph à Fatima. 

..

Thursday, October 13, 2016 is therefore the opportunity to launch the festivities and to refresh our memories on all the graces that are tied to it.  Perifmedia plans on taking part in the festivies and will lead a reflection, especially by following more closely the issues surrounding the presence of Joseph in Fatima.
....

 

  ....Image prise sur le site du centenaire de Fatima:  www.fatima.pt/fr  .. Image taken on the centennial of Fatima Site:  www.fatima.pt/en  ....

....Image prise sur le site du centenaire de Fatima: www.fatima.pt/fr ..Image taken on the centennial of Fatima Site: www.fatima.pt/en ....

....

Extrait de l'homélie du pape François lors de l'inauguration de son pontificat le 19 mars 2013:

«Comment Joseph vit-il sa vocation de gardien de Marie, de Jésus, de l’Église? Dans la constante attention à Dieu, ouvert à ses signes, disponible à son projet, non pas tant au sien propre; et c’est cela que Dieu demande à David, comme nous l’avons entendu dans la première Lecture: Dieu ne désire pas une maison construite par l’homme, mais il désire la fidélité à sa Parole, à son dessein; c’est Dieu lui-même qui construit la maison, mais de pierres vivantes marquées de son Esprit. Et Joseph est « gardien », parce qu’il sait écouter Dieu, il se laisse guider par sa volonté, et justement pour cela il est encore plus sensible aux personnes qui lui sont confiées, il sait lire avec réalisme les événements, il est attentif à ce qui l’entoure, et il sait prendre les décisions les plus sages.»

(Le pape François a confié son pontificat à Notre-Dame-de-Fatima le 13 mai 2013)

..

extract of the HOMILY OF POPE FRANCIS at the inauguration of his pontificate on March 19, 2013:

«How does Joseph respond to his calling to be the protector of Mary, Jesus and the Church? By being constantly attentive to God, open to the signs of God’s presence and receptive to God’s plans, and not simply to his own. This is what God asked of David, as we heard in the first reading. God does not want a house built by men, but faithfulness to his word, to his plan. It is God himself who builds the house, but from living stones sealed by his Spirit. Joseph is a “protector” because he is able to hear God’s voice and be guided by his will; and for this reason he is all the more sensitive to the persons entrusted to his safekeeping. He can look at things realistically, he is in touch with his surroundings, he can make truly wise decisions.»

(Pope Francis also entrusted his pontificate to Our Lady of Fatima May 13, 2013)
....

....Fatima, c'est célébrer la visite de la Vierge, mais aussi celle de Joseph avec l'Enfant!..Fatima, is celebrating the Virgin Mary’s visit, but also that of Joseph with the Child!....

.... À Fatima, Marie nous demande de prier le rosaire. Découvrez des témoignages sur le rosaire que nos lecteurs nous ont partagés:.. At Fatima, Mary asking us to pray the rosary.  Discover testimonials on the rosary that our readers have shared with us: ....

Fatima 2017: un pèlerinage en Russie..Fatima 2017: a pilgrim in Russia

....

En cette année du 100e anniversaire des apparitions de Fatima, notre réseau Impact J a organisé un pèlerinage en Russie, du 1er au 14 mai 2017. Nous croyons que depuis 100 ans, Notre-Dame-de-Fatima a intercédé avec beaucoup d’amour pour le monde, et particulièrement pour la Russie. Nous voulons la remercier! 

En Russie aujourd'hui, il est possible de découvrir avec joie la présence de Notre-Dame-de-Fatima.

Traditionnellement, le peuple russe orthodoxe a toujours eu une confiance très forte en la Vierge Marie, la Mère de Dieu, la Théotokos.

Ainsi, les pèlerins vont aussi à la rencontre de Notre-Dame-de-Kazan, qui, étonnamment et providentiellement, est lié à Fatima…

Le symbole fort de Notre-Dame-de-Kazan est son icône miraculeuse que la Vierge elle-même a demandé de rechercher sous des cendres, et qui, par la suite, a été apportée sur les champs de bataille pour protéger le peuple russe. De grandes victoires et plusieurs miracles sont rattachés à la prière à Notre-Dame-de-Kazan.

..

This year marks the 100th anniversary of the apparitions at Fatima. Our Impact J network has organized a pilgrimage through Russia for the occasion, from May 1st to May 14th 2017. We firmly believe that, during those 100 years, Our Lady of Fatima has interceded with great love for the world, and particularly for Russia.
We want to sincerely thank her!

Today in Russia it is possible to experience with joy the presence of Our Lady of Fatima. Traditionally, the Russian Orthodox people has displayed great confidence in the Virgin Mary, Mother of God, the Theotokos.

Thus our pilgrims are also going to meet Our Lady of Kazan, who, surprizingly and providentially, is linked to Fatima… 

The strong symbol of Notre-Dame-de-Kazan resides in its miraculous icon, that the Virgin herself helped found, burried under ashes. Once recovered, it was confidently taken to the battlefields as a protection for the Russian people. Great victories and several miracles are linked to the prayer to Our Lady of Kazan.

....

 

....

QU'EST-CE QU'UNE ICÔNE?

Une icône n'est pas un portrait ni une œuvre d'art: elle est une prière. Elle nous rapproche du ciel, le rend plus accessible à nos yeux.

Une icône révèle ce qu'elle représente et pour cette raison, elle est considérée non pas tant comme une «image», mais comme une «présence», une «fenêtre sur le ciel», à travers laquelle la lumière du ciel peut émerger et briller sur le monde, et à travers laquelle nous pouvons tous entrer en communion avec Dieu.

Une fois que l'icône est terminée, elle est solennellement bénie par un prêtre et, pour les fidèles, elle devient tout à fait différente de ce qu'elle était dans l'atelier de l'artiste: elle devient un objet de vénération particulière en raison du lien direct qu'elle a envers le saint représenté.

«Alors en priant devant elle, on est spirituellement en présence de la personne représentée. En embrassant humblement l'icône, on embrasse le personnage; en s'inclinant devant elle, on se prosterne devant le personnage» (Robert Lane, «La Russie et l'icône», Le Règne de Marie # 117, p. 5).

L'iconographie tient sa tradition de travaux effectués dans les monastères ou les ermitages, et il y a différentes écoles où nous pouvons faire l'apprentissage des techniques reliées à l'écriture d'une icône. L'artiste qui écrit une icône ne suit pas seulement son imagination comme source d'inspiration, mais utilise des modèles fixés par les traditions rigoureuses de l'Eglise.

Sur un fond uni, libre de toute ornementation, ce qui pourrait détourner l'attention, et sans expression de la profondeur, l'artiste représente un être spirituel. Les icônes ne sont pas destinées à être réalistes comme des représentations physiques, mais plutôt à dépeindre les vérités éternelles d'une manière qui transporte immédiatement le spectateur à un niveau spirituel.

Peut-être la façon la plus simple de le décrire est celle d'une oeuvre théologique qui s'exprime par des lignes et des couleurs. Les icônes ont toujours eu une signification particulière pour les deux Églises chrétiennes occidentale et orientale. Elles portent les fidèles de chaque Église à la vénération de Jésus, Fils de Dieu, de Marie, mère de Jésus, et de plusieurs autres saints et des anges.

En savoir plus: un iconographe à l'oeuvre: Alexandre Sobolev

..

WHAT IS AN ICON?

An icon is neither a portrait nor a work of art: it is a prayer. It is a glimpse of heaven, making the eternal somewhat more tangible, more definite.

An icon reveals who it represents and for that reason, it is considered not so much a "picture" but a "presence," a "window into heaven," through which the light of heaven can emerge and shine upon the world, and through which we can all be in communion with God.

Once the icon is finished, it is solemnly blessed by a priest and, for the faithful, becomes something quite different from what it was in the workshop of the artist: it becomes an object of special veneration because of the direct link to the Saint it represents.

“So that in praying before it, one is in the spiritual presence of the person represented. Reverently kissing the icon, one kisses the personage; bowing before it, one bows before the personage” (Robert Lane, “Russia and the Icon,” The Reign of Mary #117, p. 5).

Iconography holds its tradition from works done in monasteries or in forest hermitages, and there are different schools from which one can learn the specifics of writing an icon. The artist writing an icon does not only follow his imagination as source of inspiration, but uses patterns fixed by the rigorous traditions of the Church.

On a plain background, free of any ornamentation, which could distract the attention, and with no expression of depth, the artist depicts a spiritual being. Icons, are not meant to be realistic as far as physical representations, but rather to portray eternal truths in a way that immediately transports the viewer to a spiritual plane. Perhaps the simplest way to describe it is as theology in line and color.

Icons have always had special meaning for both the Eastern and the Western Christian Churches, bringing the faithful from both denomination together in their veneration of Jesus, Son of God, Mary, mother of Jesus, and many other saints and angels.

....

Inscrivez-vous à l'Angélus 2017. Du 21 au 27 mai, les images inédites filmées lors du pèlerinage en Russie nous permettront de suivre les pèlerins et de s'unir à leur prière. Cliquez ici

....

Les icônes nous permettent de toucher à une grande richesse d'art et d'intériorité

..

Icons enhance our understanding of the richness of Russian art as well as the Russian deep sense of mysticism.

....

Google+
Fr
En