Mon kar-naval sous l'eau

dhaval-patanwadia-408443.jpg

Verres qui tintent
Verres qui brisent
Étoile de pare-brise
Tête affolée
CORPS DÉSARTICULÉ
Bouteilles de vie en eau de mort
Bouteilles en débris
Soleil de février
Bouteilles de mort en eau de vie.
Grisés, grisonnants, sagesse s’abstenir
Vivre à jeun sans l’alcool en prime
Je comprime à l’alcool
Je déprime
over the bowl
Je suis un « « bolé » au ras-le-bol
Je m’en vais au bonhomme
J’ai la chair en déroute
Mes doutes sont sans absolu
Je rencontre la vie dans la mort
Je remords dans la vie
On m’a repêché sous l’eau
Alerté par un badaud
Qui passait las par là
À l’os-pital je me réveille piteux.

«Mon pitou kossé t’as faitte, 
On t’attendait pour la fête.

 - Chte promais ke sé fini.»
Tout le monde est aux zabois
J’ai la gueule de bois

Mon boa constrictor
Il m’avale tout rond
J’ai débité tous les ronds que j’avais
J’ai l’âme sous zéro
Je la gèle à l’apéro
Je suis un
happy man
Zappé par le fond
J’aime les mardis gras
Je hais les lundis qui partent en eau de boudin
Où es-tu donc mon Paradis?
Arriveras-tu par mon «amazone»?
Éloïse baliseras-tu ma vie?
Avant que la mort déverrouille ma car-casse

Éloïse:  «Voilà les cent alcools de ma vie
Laissant l’alcool pour la vie, oui je l’ai fait
Je te partagerai mes verres
À l’eau de fruits qui prisme
Le vert, le rose et le soleil
Gris-mace-moi un sourire
Je t’aime sous le masque
Je t’aime sous la grisaille
Je t’aime à jeun
À jeun tu es toi
Et je t’invite sous mon toit.»

Google+
Fr
En