Midis-conférences

3 - 1 (1).jpg

Croix sur le mont Nébo, sommet de 817 mètres, situé dans l'Ouest de la Jordanie.

Géopolitique du Proche-Orient

17 février 2019 à Longueuil de 12h à 16h

Depuis toujours le «Proche-Orient» est connu comme un lieu de conflit dont les causes profondes sont parfois difficiles à cerner. Nous vous proposons un brunch échange avec Pascal Bedros, membre des Focolari et architecte originaire du Liban. Il a œuvré au sein de plusieurs organisations caritatives au Liban, en Jordanie, en Irak et en Syrie.

Afin de se laisser imprégner par les différentes réalités de cette région millénaire, Pascal Bedros nous invite à découvrir les pays du Proche-Orient par une projection visuelle et musicale. L’approche historique et géopolitique de l’échange qui suivra permettra ensuite de mieux saisir l’impact du judaïsme, du christianisme et du mélange de cultures qui ont transformé cette région, berceau de la civilisation.

Dès les débuts de la guerre de Syrie, Pascal Bedros, a créé et dirigé le bureau de Caritas Alep. Il a mis en place des projets d’aide aux chrétiens d’Alep ainsi qu’à la population locale. Il a administré les projets de l’ONG des Focolari et de l’association AMU (Association pour un monde uni). Par ce biais, il a mis en place un réseau d’aide urgente et de développement à la population locale dans différentes villes de Syrie.

Sur réservation seulement, pour vous inscrire et plus d’information :


 
learn-528391_640.jpg

le Jeûne

27 mai 2018 à Longueuil

Un brunch santé suivie d’une causerie avec Nelly Guay, Valérie Dionne, toutes deux infirmières praticiennes et Martin Vaillancourt, conseiller en soins spirituels et membre de Communauté du Chemin Neuf. Ils nous ont partagé leur expérience personnelle ainsi que les hauts et les bas du jeûne, qu’ils vivent chacun à leur façon dans un objectif de santé physique, mental et spirituel.

La science comprend de plus en plus pourquoi le jeûne a été utilisé à travers les siècles comme moyen thérapeutique. Au cours des dernières années plusieurs études, documentaires, chercheurs et médecins ont remis les bienfaits du jeûne à l’honneur. Le jeûne peut réduire, entre autres, l’inflammation et aider à guérir certaines maladies du système métabolique.

L’approche proposée était scientifique mais offrait également de nouvelles perspectives nous permettant de redécouvrir l’importance du jeûne et de la prière dans notre quête de sens, de silence et de recherche plus profonde de Dieu.

Valérie Dionne organise des séjours de mise en forme incluant des périodes de jeûne, pour plus de détails : MEF


Sculpture de Jules Lasalle: Hommage à Marguerite Bourgeoys. Nous la retrouvons sur la place Marguerite-Bourgeoys sur la rue Notre-Dame Est à Montréal.

Sculpture de Jules Lasalle: Hommage à Marguerite Bourgeoys. Nous la retrouvons sur la place Marguerite-Bourgeoys sur la rue Notre-Dame Est à Montréal.

Marguerite Bourgeoys

18 mars 2018 à longueuil

Entendre quelqu’un de passionné est toujours stimulant: certains ont l’art de communiquer leur flamme.

M. Denys Chouinard est l’un de ceux qui donne la piqûre. Archiviste, à même de dénicher des nouveautés et des détails inspirants, il présente l’audace de Marguerite Bourgeoys à franchir les mers et à bousculer les structures figées de son époque.

Marguerite a la passion d’enseigner, d’instruire de façon intégrale, avec peu de moyens, mais avec ingéniosité. Sa pédagogie nouvelle forme des gens solides, qui savent faire face: nos ancêtres.

Décrochage scolaire? Gageons que Marguerite Bourgeoys aurait réussi à l’endiguer!

Denys Chouinard est archiviste. Retraité de la Ville de Montréal, il a travaillé à titre de coordonnateur du Service des archives de la Congrégation de Notre-Dame (CND). Il a contribué de façon significative à la promotion et au rayonnement des archives et de l’archivistique au Québec. Il a reçu, à cet effet, le prix Jacques-Ducharme 2009 de l’Association des archivistes du Québec.


Capture%2Bd%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%2B2018-12-14%2Ba%25CC%2580%2B21.00.04.jpg

Paul Chomedey de Maisonneuve

10 octobre 2017 à Montréal

C’est dans l’une des sympathiques petites salles vitrées du Crew Collective & Café du Vieux-Montréal que nous avions rendez-vous avec Stéphan Martel, doctorant en histoire à l’Université de Montréal et historien au musée Marguerite-Bourgeoys. Ce brunch animé nous a permis de dépoussiérer un peu l’image que l’on se fait du cofondateur de Montréal, Paul Chomedey de Maisonneuve. C’est pour répondre à l’invitation de Brigitte Quintal du Centre Le Pèlerin que Stéphan Martel est parti à la quête du «véritable» Maisonneuve !

En revisitant les archives qui traitent de la vie de Paul Chomedey, Stéphan Martel nous a permis de connaître un peu mieux l’homme qu’il était, un homme qui, malgré son importance historique, demeure encore à ce jour à peu près inconnu. Maisonneuve fut commandant de la première recrue de Ville-Marie, cofondateur de la future cité, puis gouverneur, mais il n’a jamais écrit de Mémoire personnel, du moins aucun n’est parvenu jusqu’à nous.

Avec un regard neuf et dynamique, Stéphan Martel nous a partagé sa récente passion pour cet homme hors du commun et si important pour l’histoire de Montréal.

Le 29 juin 2017, se tenait au Musée Pointe-à-Callière une journée de conférences sur le thème «Montréal se souvient… de son fondateur, Paul de Chomedey de Maisonneuve». L’évènement organisé par le Centre le Pèlerin dans le cadre de la série «Rêver Montréal» rassemblait quatre conférenciers qui ont su présenter des facettes complémentaires du fondateur de Ville-Marie, dont le nom est partout mais qui, lui-même, demeure très méconnu du grand public. C’est à cette occasion que Stéphan Martel a présenté le fruit de son travail.


Rencontre avec un iconographe

8 avril 2017 à longueuil

Conférence animée par Alexandre Sobolev dans le cadre de la préparation au pèlerinage en Russie.

La foi des orthodoxes s’exprime spécialement par les icônes, mais une icône n'est pas uniquement une œuvre d'art, elle est une prière. Elle est considérée non pas comme une «image», mais comme une «présence», une «fenêtre sur le ciel». Une icône est peinte de façon à ce que toutes les lignes de perspectives convergent vers celui qui la regarde, l’icône vient vers nous, vers le coeur, c’est le point de fuite.

Alexandre Sobolev nous partage son expérience en Russie, expose les rudiments des techniques de fabrication des icônes et présente les différents types d’icônes.

Alexandre Sobolev est né en Russie où il a appris l’art séculaire de l’iconographie. Il participa à la réalisation de l’iconostase de l’Église de la Mère de Dieu de Kazan sur la Place rouge à Moscou. Il arrive au Québec en novembre 2002 comme spécialiste iconographe et donne des cours d’iconographie.

Pour écouter Alexandre Sobolev nous en parler, regardez l’Angélus en Russie:

Pour en savoir plus sur les icônes, cliquez ici